A set of firsts establishes the pace to a promising season

MAY 24, 2016

VERSION FRANÇAISE CI-DESSOUS

PHOTO: PAOLO PEDICELLI

It was a record-setting weekend as CTCC presented by Continental Tire made its 10th anniversary season debut with a doubleheader event at Canadian Tire Motorsport Park at the Victoria Day SpeedFest.

29 cars signed in for the season opener with series veterans Scott Nicol, Gary Kwok and Marlin Langeveldt setting the fast times in Saturday morning’s qualifying sessions.

Round One on the 2016 schedule was flagged away late Saturday afternoon with Kwok, aboard his No. 66 M&S Racing Mitsubishi Evo, launching onto the point over Scott Nicol’s Super Touring class No. 41 Honda, with former Touring class champion Damon Sharpe (No. 84 Hyundai Genesis) slotting into third spot from his fourth row starting position.

Unfortunately, on Lap 5 Sharpe flat-spotted his tires under frantic braking, his ensuing handling issues hampering his cornering speeds.

Benefiting from Sharpe’s problems and inheriting third place overall, and second spot in Super Touring class was Mathieu Audette whom, according to Nicol, “was on a mission”.

“I could have stayed with Gary, but the way Mathieu was coming, I had to watch both ends of my car to keep track of where everyone was,” said Nicol. “I don’t think I had enough to get past Gary for the overall (win), I was happy just to hold on to take the win in my class.”

For Kwok, he recognized that he was in a comfortable position; secure enough to maintain his front-running status in Grand Touring.

“I had the horsepower over Scott, so I only had to race against myself. I knew if I had to, I could have gone faster.”

Arguably, the loneliest man on the track was eventual Touring class victor, Michel Sallenbach. Starting from the 19th place in the pack, but second in class, Sallenbach had moved around Langeveldt and into the Touring class lead by the second lap, and then managed the gap, maintaining space around his No. 46 MINI Coupe, to eventually claim the win by .940 seconds over his Octane Racing teammate Andre Kisel (No. 47) and M&S Racing’s Jon Young.

“I didn’t have a chance to take it easy, “ admitted Sallenbach. “I knew how fast Andre was, so I had to push right to the checkered flag. We had issues with this car last year, but we’ve worked on it all winter and now we’ve achieved the goals we’ve been chasing. The confidence is back.”

Unfortunately, the 40-minute contest concluded under yellow flag conditions as the track safety crews worked to retrieve the No. 4 Honda of Christian Raymond from the Turn 5 tire wall, an accident that was the result of brake failure.

With Gary Kwok forced to miss Sunday’s feature race due to family commitments, it opened up the Grand Touring class chase, a challenge that was embraced by Race 1 runner-up Bob Attrell.

Inheriting the overall race lead on the second lap when Philippe Gelinas (No. 34 Hyundai) impacted the Turn 5 wall, Attrell maintained a cautious, but very quick, race pace to lead the remaining laps at the front of the field, taking the first Grand Touring class victory for the Genesis marque.

“This is the kind of event you hope for,” declared Attrell. “We had to sort this car in our Friday test day, and we worked on it after Saturday’s race. Our Hyundai Canada team came together and gave us a package that can keep us at the front.”

Attrell’s teammate, Damon Sharpe (No. 84), secured a runner-up result, with St. John’s, NL-based driver Scott Giannou scoring his first CTCC podium with a third place finish.

Crossing the stripe a mere 1.946 seconds behind Attrell’s race-winning car was the Super class victor, Eric Hochgeschurz in his No. 11 BMW 330i.

“I finally did it, my first win,” proclaimed Hochgeschurz. “I’ve been waiting a long time to get a win in CTCC!” He then added, “The funny part is, I think I made only two passes. It was all about attrition from the guys in front of me. But I tell you, once I was in the lead, the race couldn’t end fast enough for me.”

Another beneficiary of the attrition factor was Jon Young, No. 8 M&S Racing Civic driver outlasting both Michel Sallenbach, who retired his No. 46 MINI with engine issues, and Marlin Langeveldt, who was a victim of transmission problems in his No. 7 Mazda RX 8.

“This feels amazing, this is my first Touring class win,” said Young. “But it was a hard race for me. I didn’t quite have the pace of Michel and Marlin, I just drove consistent laps and let the race come to me.”

The records didn’t stop with the list of first time winners and podium finishers; it also extended to outright speed in qualifying and race laps.

According to CTMP’s book of records, Langeveldt was able to set a new fastest qualifying lap time for the Touring class, circulating the four-kilometre CTMP track in a time of 1:33.313, knocking .292 seconds off of the previous best lap. Not to be outdone, Scott Nicol absolutely decimated the previous Super class race lap time, erasing Mathieu Audette’s previous mark of 1:32.621 by cracking off a lap of 1:28.967 aboard his No. 41 Honda Civic Si.

About CTCC
CTCC presented by Continental Tire is a truly Canadian Sports Car Racing Championship and a leader in Canadian motorsports. It provides Canadian race fans with close and exciting competition between some of Canada’s fastest race car drivers. Now in its 10th season, CTCC takes pride in the fact that it is Canadian owned and operated, and that it is one of the longest-running professional sports car series in Canada. Notably, amongst the two hundred drivers that have competed in the championship, CTCC has helped to further the career of over thirty drivers.

Experience the rush of touring car racing!

Information: info@touringcar.ca


 

Une série de premières marque le rythme d’une saison prometteuse

Ce fut un week-end record pour CTCC présenté par Continental Tire qui débutait sa saison 10e anniversaire avec un premier programme double à Canadian Tire Motorsport Park lors du Victoria Day Speedfest.

29 voitures inscrites pour l’ouverture de la saison incluant des vétérans tels que Scott Nicol, Gary Kwok et Marlin Langeveldt établissant les temps les plus rapides des sessions de qualification du samedi matin.

La première ronde du calendrier 2016 lancée samedi en fin d’après-midi avec Kwok, à bord de sa Mitsubishi Evo M&S Racing No.66, démarrant la poursuite devant Scott Nicol, pilote de la Honda No. 41 de la classe Super Touring et l’ancien champion de classe Touring Damon Sharpe (Hyundai Genesis No. 84) se glissant en troisième place après une position de départ en quatrième rangée.

Malheureusement, Sharpe endommageait ses pneus au 5e tour après un freinage agressif après lequel ont suivi des problèmes qui ont affecté ses vitesses de passage en courbe.

Mathieu Audette, qui selon Nicol « était plus que déterminé », s’est vu bénéficier des problèmes de Sharpe et recueillir la troisième place (deuxième place en classe Super Touring).

« J’aurais pu rester avec Gary, mais à la façon dont Mathieu arrivait je devais regarder les deux côtés de ma voiture pour voir où tout le monde était », a déclaré Nicol. « Je ne crois pas que j’aurais été en mesure d’aller chercher Gary et prendre la victoire (en tête de peloton), mais je suis heureux d’avoir tenu assez longtemps pour prendre la victoire dans ma classe. »

Pour Kwok, il a reconnu qu’il était dans une position confortable ; suffisamment en sécurité pour maintenir son statut de meneur de la première course en classe Grand Touring.

« J’avais plus de puissance que Scott, donc je ne devais que courir contre moi-même. Je savais que si je devais, j’aurais pu aller plus vite. »

Sans doute, l’homme le plus solitaire sur la piste, Michel Sallenbach s’est vu couronner vainqueur de la classe Touring. Partant de la 19e place, soit de la deuxième en classe, Sallenbach a pu contourner Langeveldt pour se glisser en tête de la classe Touring dès le deuxième tour. Ensuite n’ayant qu’à gérer l’écart et l’espace autour de sa MINI Coupé No. 46, il a finalement réclamé la victoire par .940 secondes sur son coéquipier d’Équipte Octane Andre Kisel et Jon Young de M&S Racing.

« Je ne l’ai pas eu facile », a admis Sallenbach. « Je savais à quelle vitesse André allait, donc j’ai dû pousser jusqu’au drapeau à damier. Nous avons eu des problèmes avec cette voiture l’année dernière, mais nous avons travaillé tout l’hiver et maintenant nous avons atteint les objectifs que nous nous étions fixés. La confiance est de retour. »

Malheureusement, la course de 40 minutes s’est terminée dans des conditions de drapeau jaune afin que les équipes de sécurité de la piste s’affairent à récupérer la Honda de Christian Raymond prise dans le muret de pneus du virage 5, un accident résultant d’une défaillance des freins.

Avec Gary Kwok contraint de manquer la course de dimanche en raison d’engagements familiaux, ceci a permis d’ouvrir la poursuite de la classe Grand Touring, un défi qui a été relevé par le récipiendaire de la deuxième place de la première course, soit Bob Attrell.

Héritant de la tête de du peloton dès le second tour lorsque Philippe Gelinas (Hyundai No. 34) a percuté le mur du virage 5, Attrell maintenu un prudent, mais très rapide rythme de course pour mener à l’avant du groupe pendant toute la course et obtenir la première victoire de classe Grand Touring pour la marque Genesis.

« Ceci est le genre d’événement que l’on souhaite », a déclaré Attrell. « Nous avons dû travailler sur cette voiture lors de notre journée de tests vendredi, et nous avons retravaillé dessus après la course de samedi. Notre équipe Hyundai Canada nous a beaucoup aidé et nous a donné les outils qu’il nous faut pour nous maintenir à l’avant. »

Le coéquipier d’Attrell, Damon Sharpe (No 84), a obtenu la seconde place, suivi du pilote de Saint John NL Scott Giannou marquant son premier podium en CTCC avec une troisième place.

Au drapeau à damiers, à peine 1.946 seconde derrière la voiture de gagnante de Attrell, était le vainqueur de la classe Super Touring, Eric Hochgeschurz au volant de sa BMW 330i No. 11.

« Je l’ai finalement, ma première victoire », a proclamé Hochgeschurz. « J’ai attendu longtemps pour obtenir une victoire en CTCC ! » Il a ensuite ajouté : « Le plus drôle c’est que je pense avoir fait seulement deux dépassements. Tout s’est passé en fonction de l’attrition des gars devant moi. Mais je vous le dis, une fois que j’ai obtenu la tête, la course ne pouvait pas finir assez vite pour moi. »

Un autre bénéficiaire du facteur d’attrition était Jon Young, pilotant la Civic No. 8 de M&S Racing survivant à la fois Michel Sallenbach, qui a dû se retirer suite à des problèmes de moteur, et Marlin Langeveldt, qui a été victime de problèmes de transmission dans sa Mazda RX 8 No 7.

« C’est incroyable, c’est ma première victoire en classe Touring », a déclaré Young. « Mais ce fut une course difficile pour moi. Je n’ai pas tout à fait le rythme de Michel et Marlin, j’ai piloté des tours constants et laissez la course venir à moi. »

Les records ne sont pas arrêtés avec la liste de nouveaux gagnants et lauréats de podiums ; ils se sont également étendus à la vitesse absolue en qualification et aux tours de course.

Selon le livre des records du CTMP, Langeveldt a pu établir un nouveau meilleur temps de qualification en classe Touring, parcourant la piste de quatre kilomètres du CTMP dans un temps de 1: 33,313, réduisant de .292 secondes le meilleur temps précédent. Ne croyant pas être pas être surpassé, Scott Nicol a absolument décimé le lauréat du meilleur tour précédent en classe Super Touring, effaçant la marque précédente de Mathieu Audette de 1: 32,621 en claquant un temps de 1: 28,967 à bord de sa Honda Civic Si No. 41.

À propos de CTCC
CTCC présenté par Continental Tire, est leader en sports motorisés canadiens et présente un championnat de course automobile sur circuit routier entièrement canadien, en plus d’offrir aux amateurs de course automobile une compétition sérieuse et excitante entre certains des meilleurs pilotes du pays. Maintenant à sa 10e saison, CTCC s’enorgueillit d’être une organisation entièrement canadienne en plus de se classer parmi les séries de course automobile professionnelles jouissant de la plus longue exploitation au pays. Notamment, parmi les deux cents pilotes qui ont concouru dans le championnat, CTCC a contribué à faire avancer la carrière de plus de trente d’entre eux.

Vivez la passion des courses de voitures de tourisme !

Information: info@touringcar.ca

 

 

Top